Visiter Rouen

Rouen est la perle incontestée de la Normandie, un véritable joyau architectural où l’art, l’histoire et la culture se mêlent magistralement à une vie sociale animée et à un panorama gastronomique magistral. C’est l’une des étapes fondamentales d’un voyage en Normandie et le point de départ de la découverte de cette merveilleuse terre pleine d’émotions.

Cathédrale Notre-Dame de Rouen

La cathédrale de Rouen est le monument le plus admiré et la plus belle structure gothique incontestablement. La cathédrale est l’un des chefs-d’œuvre qui subsistent du XVIIe siècle.

La plupart des anciens bâtiments qui entouraient l’église au XVIIe siècle ont été détruits après les attaques des Vikings. Une ancienne église qui se trouvait à cet endroit même a également été détruite et la cathédrale a été construite à sa place.

La cathédrale Notre Dame de Rouen possède la plus haute flèche de France avec deux hautes tours : la Tour de Beurre et la Tour Saint Romain. L’église a été construite en 1876 et est restée un site important à Rouen et dans la province de Normandie.

Cette église est également le siège de l’archevêque de Rouen.

Musée des Beaux-Arts

Le Musée des beaux-arts de Rouen est un musée d’art situé à Rouen, dans le nord de la France. Elle a été fondée en 1801 par Napoléon Bonaparte, mais le bâtiment actuel a été construit entre 1880 et 1888, et a été entièrement rénové en 1994. Il abrite différentes formes d’art allant de la peinture à la sculpture et du dessin aux collections d’art décoratif.

Construit entre 1877 et 1888 et conçu par l’architecte Louis Sauvageot, le musée possède une collection de peintures, sculptures, dessins et objets d’art allant de la Renaissance à nos jours, dont une rare collection d’icônes russes du XVe au début du XIXe siècle. Grâce à une extraordinaire collection donnée au musée par François Depeaux en 1909, il est au premier rang des musées français traitant de l’impressionnisme.

La salle d’exposition des dessins abrite plus de 8000 pièces allant de la Renaissance au XXe siècle. Le musée accueille également des expositions temporaires ainsi que diverses expositions d’art contemporain. En 2006, le musée a présenté huit expositions, dont « Chefs-d’œuvre des musées de Florence », qui a fait passer le nombre de visiteurs de 87 000 à 154 000. Les collections permanentes sont présentées dans 60 salles. Le musée reçoit des fonds de divers sponsors. Le directeur actuel est Laurent Salomé.

Il y a les œuvres de Monet bien sûr, mais aussi celles de Modigliani, Caravage, Delacroix et Gerricault. Et puis des collections de meubles anciens, d’arts appliqués et bien d’autres choses encore.

Rue du gros Horloge

Un voyage au Gros-Horloge vous fera découvrir le symbole de Rouen, installé dans un arc de la Renaissance au-dessus de la pittoresque rue de Gros Horloge. Au milieu de bâtiments historiques, de charmantes boutiques et de nombreux cafés, vous ne manquerez pas de remarquer cette splendide horloge astronomique et le pavillon orné qui l’abrite.

Les deux faces de la Grande Horloge, réalisée par Jourdain del Leche en 1389 et montée dans sa position actuelle en 1529, ornent l’élégant arc qui l’abrite à l’intérieur. Au centre de l’horloge, vous remarquerez un soleil doré à 24 rayons sur un fond de ciel étoilé. L’oculus, au sommet du cadran, abrite une sphère indiquant les phases de la lune. Sous le rayon se trouve une ouverture quadrangulaire abritant des scènes allégoriques représentant les jours de la semaine.

Église catholique Saint-Maclou

L’Aitre Saint-Maclou se trouve en continuant à gauche de l’église du même nom sur environ 50 mètres. En passant sous une arcade, au milieu d’anciennes et belles maisons, on accède à l’intérieur de cet étrange et lugubre cloître. Il s’agit en fait d’un ossuaire médiéval où étaient enterrées les victimes de la peste. Les maisons qui donnent sur cette cour sont toutes les mêmes et ont une apparence résolument fantomatique avec leurs sculptures de crânes, de tibias croisés, d’outils de fossoyeurs et même l’ancienne carcasse d’un chat noir.
L’endroit est mystique et j’ai pu y voir un film sombre et triste sur les années terribles de la peste.

Historial Jeanne d’Arc

Ce musée a ouvert ses portes il y a quelques années et se trouve dans l’ancien palais de l’archevêque, tout près de la cathédrale. C’est dans ce bâtiment que la jeune fille a été condamnée à mort, et où le deuxième procès a eu lieu.

Le musée est moderne et interactif, avec des technologies vidéo et multimédia : vous êtes guidé à travers l’histoire par le juge qui a présidé le procès, vous rencontrez des témoins et vous revivrez l’histoire en première personne.

Croisière sur la Seine

Si vous voulez visiter Rouen de manière originale et agréable, dirigez vous vers les quais de la ville de Rouen et monter à bord d’un bateau restaurant-croisière.

Le bateau-croisière vous accueille pour profiter à l’heure du déjeuner ou du dîner. Ce type d’activité insolite convient aussi bien aux familles, à un groupe d’ami(e)s et bien sûr aux amoureux.

La colline Sainte Catherine

Pour admirer la ville d’en haut, l’endroit idéal est la colline de Sainte Catherine. Elle se trouve à environ 1,5 km du centre, et pour atteindre le sommet, il faut monter une volée de marches. Ce n’est pas très loin de la vieille ville, et on peut même s’y rendre à pied.

Abbatiale Saint-Ouen

Si vous vous promenez autour de l’église Saint-Maclou, vous pouvez visiter l’Aître Saint-Maclou, un ossuaire médiéval où étaient enterrées les victimes de la peste : autour de la cour, il y a un réseau de maisons à colombages fantomatiques avec des sculptures représentant des crânes, des tibias croisés, des outils de fossoyeurs et même l’ancienne carcasse d’un chat noir, probablement considéré comme l’incarnation du diable et enterré ici pour éloigner les mauvais esprits.

Place du Vieux Marché

La place du Vieux-Marché vaut également le détour : au Moyen-Âge, des peines capitales y étaient exécutées, dont celle de Jeanne d’Arc en 1431, et il y a aussi un petit musée consacré à l’héroïsme local.

Jardin des plantes

Juste à la sortie du centre de Rouen, le Jardin des Plantes est un jardin ouvert toute l’année. Le parc s’étend sur 25 acres et célèbre la saison printanière avec des iris et des glycines, des camélias et des rhododendrons. En été, l’air est rempli du parfum de centaines de roses, l’automne voit le spectacle du feuillage, ou des feuilles changeant de couleur, avec des chrysanthèmes dorés, tandis qu’en hiver, vous pouvez découvrir des plantes tropicales, y compris des fleurs et des plantes exotiques.

Le meilleur moment est au coucher du soleil, lorsque le soleil scintille à travers les flèches de la cathédrale et fait briller la Seine de ses ponts. La colline est située à Bonsecours, à quelques kilomètres du monument à Jean d’Arc : vous pouvez les visiter ensemble en peu de temps.

Infos pratiques sur la restauration, l’hébergement et les accès à Rouen